Les « Curieux Hybrides » sont plus que de simples portraits colorés. Ces affiches donnent à voir des rencontres, entre la complexité humaine et la complexité du monde. Conjuguant une peinture abstraite foisonnante et des personnages aux multiples facettes, elles portent la conviction que la diversité est autant un défi qu’un chemin de liberté. Elles transmettent un message d’espoir dans un monde en souffrance où l’on se heurte si souvent au constat que « ce n’est pas si simple ! ». Elles nous rappellent que les ambivalences, les doutes et les bouillonnements de la vie, s’ils sont investis avec conscience et attention, peuvent être source de créativité et d’harmonie.

« Notre monde s’hybride. Mix énergétique, smartphones multi-fonctions, agriculture multi-fonctionnelle… Fonctions et activités se mêlent, et les interactions pleuvent entre nos actes quotidiens et les grands enjeux du monde – climatiques, économiques, sanitaires, écologiques. Tout est lié, et pourtant notre société ne cesse de (se) cloisonner chaque jour un peu plus. Les clivages s’accentuent, il faut être pour ou contre, choisir son camp, le monde se fragmente pour tout, tout le temps, et il est de plus en plus difficile de faire projet commun…

Dans ce monde-là, je me sens hybride : dans mon identité, dans mon fonctionnement, dans mes valeurs, dans les rôles que j’incarne dans la société. Chaque jour, je jongle, je concilie différentes facettes de moi-même, intuitives, créatives, rationnelles, scientifiques. Je travaille le décloisonnement en moi-même, pour le faire vivre autour de moi. J’œuvre à pacifier mon territoire intérieur dans sa pluralité, pour contribuer à des territoires pluriels, et riches de cette pluralité, en dehors de moi…

Accueillir cette diversité intérieure est un défi. C’est aussi une richesse… pour peu que des espaces lui soient dédiés. « Curieuse Hybride », je peine à trouver ma place dans le monde d’aujourd’hui. Je ne me sens pas entrer dans les cases, mais au contraire bizarre, souvent décalée. « Curieuse » aussi car avide de comprendre, les autres, le monde, moi-même. Je rêve d’un monde où l’hybridation ne soit plus synonyme de paradoxe irrationnel ou de mollesse d’esprit (« comment, tu n’as pas d’avis sur la question ?! »), mais synonyme de force créatrice dans un contexte de plus en plus complexe. L’un de mes espaces dédiés est ce projet artistique, qui vise à démontrer la puissance créatrice de la complexité. » el.

Ingénieure du vivant et Facilitatrice de transitions socio-écologiques, el. est également artiste autodidacte. Elle-même « Curieuse Hybride » à la fois scientifique et créative, rationnelle et intuitive, elle est toujours avide de comprendre – les personnes, les systèmes, le vivant. Par les accompagnements individuels et collectifs qu’elle propose, et la démarche artistique qu’elle entreprend, elle aide celles et ceux qui le souhaitent à plonger au cœur de leur complexité intérieure, en interaction avec la complexité du monde, pour mieux en tenir compte. Elle contribue ainsi à faire émerger des réponses nouvelles, humaines et assumées aux enjeux écologiques et sociaux du XXIe siècle.

@LesCurieuxHybrides

Cody et les pensées persistantes

Un conte moderne imaginé à deux, et illustré en hybridant l’abstrait (peinture acrylique) et le collage. Tout cela pour traiter en légèreté un sujet pas si simple de la vie de tous les jours : les pensées dévalorisantes qui nous

Dessin et couleur : chercher l’équilibre dans la complexité

Voilà bientôt deux ans que je me suis lancé le défi d’ « apprendre à dessiner » (hum hum…), bientôt deux ans que j’expérimente le trait, les portraits, la couleur… Beaucoup de hauts et de bas, d’instants de pur résonance comme de

Elle s’appelait Suzanne

Il était une fois… des émotions, des sensations, des intuitions… que j’ai dû écouter.Il était une fois… le passé et le présent se rencontrant dans une hybridation forcée.Il était une fois… le besoin de comprendre et de raconter. Tenir conte,

Créa’Lab : le laboratoire créatif

Pour moi, être une « Curieuse Hybride », c’est jeter chaque jour des ponts entre mon cerveau gauche (scientifique, logique, rationnel) et mon cerveau droit (intuitif, relationnel, créatif). Cela passe notamment par le fait de faire de la place à la création

Donner & recevoir : explorer une ambivalence

Se sentir Curieux.se Hybride, c’est avoir à vivre avec l’ambivalence. Ambivalence entre ses envies et ses besoins, entre les différents rythmes de sa vie, entre différentes activités professionnelles et personnelles… et différentes formes de rapports aux autres. Récemment, j’ai ressenti

Le collage, cet art de l’hybridation

J’ai toujours aimé faire des collages. Je les trouve très libérateurs lorsque l’on « ne sait pas dessiner » car on peut donner forme à un paysage, un personnage (une créature ?!) ou même à une création abstraite, sans prendre le risque

2020, année des équilibres

Lorsque je fais le bilan de cette curieuse année 2020, je réalise qu’elle fut celle de tous les équilibres… Un petit peu d’écriture pour libérer tout ça… En 2020, j’ai marché sur un fil, tangué, voltigé,Entre l’instant, celui qui est

Plurielles identités

J’ai découvert « HYBRIDES, LE PODCAST QUI MÉLANGE TOUT » de Nathalie Pessel & Hazem Eseifan. Bien sûr, j’ai eu envie de l’écouter… Le premier épisode est consacré à la question de l’identité. Prétexte pour les créateurs et animateurs du podcast à

Lili, une curieuse hybride

Un stylo noir, des crayons de couleurs, de l’aquarelle… tout ceci est-il bien sérieux ? Une histoire à l’allure enfantine, des petits personnages rigolos… en quoi cela peut-il bien contribuer à la Révolution Relationnelle ? Où y sont donc cachées

Le Sphinx, cet être hybride…

Je me sens hybride, alors j’explore les êtres hybrides qui peuplent nos imaginaires collectifs… La figure du Sphinx en fait partie. Elle est présente dans la mythologie égyptienne et dans la mythologie grecque. Dans la première, le Sphinx est une

Accueillir la complexité en soi, pour l’accueillir autour de soi

Je poursuis une quête intérieure. Celle qui consiste à faire cohabiter toutes celles (et ceux) qui vivent en moi, dans ce même corps, cette même âme et ce même esprit. Faire cohabiter des figures aussi différentes que l’idéaliste qui exige