Communications et publications scientifiques

Retrouvez ici mes écrits et contributions scientifiques au sujet de la facilitation stratégique. Bonnes lectures !

LA FACILITATION STRATÉGIQUE EN BREF : UNE FACILITATION AU SERVICE DES TERRITOIRES ET DES FILIÈRES

Résumé : La facilitation revêt de multiples formes, au service de multiples commanditaires et problématiques. Il en est une, la facilitation stratégique, qui s’adresse en particulier aux problématiques complexes des territoires et des filières agricoles et alimentaires : développement d’agricultures et d’alimentations durables, gestion des risques dus à une pollution des sols ou des eaux, préservation de la biodiversité, développement local des emplois et des compétences… 

Ensemble de pratiques mobilisant une posture singulière, des méthodes et des savoir-être spécifiques, la facilitation stratégique accompagne une diversité d’acteurs (agriculteurs, élus locaux, associations, Etat, entreprises, chercheurs, structures parapubliques…) à se rencontrer et co-construire dans leur complémentarité des stratégies de gestion du vivant sur leurs territoires et dans leurs filières agricoles et alimentaires. 

Mots-clés : facilitation, posture, concepts, méthodes, compétences, philosophie.

Cet article synthétique a été rédigé pour situer la facilitation stratégique dans le champ plus vaste de la facilitation. Il a été publié sur ce site, et sur le site de FORMAPART.

PRATIQUES DU THÉRAPEUTE DE L’APPROCHE CENTRÉE SUR LA PERSONNE (ACP – Carl Rogers) ET DU FACILITATEUR STRATÉGIQUE DE LA GESTION DU VIVANT : UNE COMPARAISON ENRICHISSANTE ENTRE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Résumé : Les attitudes et valeurs du thérapeute de l’Approche centrée sur la personne ne se retrouvent pas uniquement au cœur de démarches thérapeutiques. Elles sont aussi mobilisées dans la résolution de problèmes, et/ou la réalisation de projets multi-acteurs liés aux enjeux du « développement durable ». Dans ce cas, l’accompagnement est assuré par un acteur appelé « facilitateur stratégique de la gestion du vivant ».

Dans une position d’acteur « tiers » qui considère les acteurs des territoires et des filières (agriculteurs, transformateurs, élus et agents de collectivités et de l’État, entrepreneurs, associatifs, chercheurs, etc.) comme détenant eux-mêmes les ressources de l’analyse de ce qui fait problème et de ce qui pourrait faire solution, le facilitateur stratégique mobilise des compétences clés de l’Approche centrée sur la personne. En faisant preuve de considération positive inconditionnelle et de congruence, dans une écoute empathique et non-jugeante, il accompagne ces acteurs à se rencontrer et à co-construire, dans la diversité de leurs visions et de leurs objectifs, des réponses communes aux problématiques complexes auxquelles ils sont confrontés, et qu’ils ne peuvent résoudre seuls. L’Approche centrée sur la personne permet de poser des mots sur ces compétences essentielles.

Mots-clés : attitude, posture, empathie, écoute active, considération positive inconditionnelle, congruence, non-jugement, accompagnement.

Cet article a été publié en octobre 2017 dans la revue ACP – Pratique et recherche, n°24. Personnellement celui dont je suis le plus fière 😉 !

OUVRAGE : FACILITATIONS STRATÉGIQUES ; REFONDER L’ACTION EN COMMUN DANS LES ORGANISATIONS ET LES TERRITOIRES (Presses Universitaires du Septentrion)

Résumé : Peut-on réhabiliter des conditions de vie acceptables dans des territoires ayant subi une contamination chimique ou radioactive ? Comment favoriser une articulation harmonieuse entre des dimensions et des enjeux apparemment contradictoires ? Quelles modalités sont susceptibles d’aider à l’émergence d’une communauté de prise en charge d’un problème complexe et multiacteurs ? De l’île de la Réunion à la plaine de Versailles, du Haut-Béarn aux territoires biélorusses affectés par l’accident de Tchernobyl, les douze cas développés dans cet ouvrage ont été rédigés par des praticiens de la facilitation stratégique. Ils offrent un formidable message d’espérance pour des personnes confrontées à des situations qui paraissent inextricables : en complément des initiatives individuelles et des réponses collectives, un levier majeur de changement peut être activé, celui de l’action en commun.

Mots-clés : gestion des risques, gestion de la qualité, étude de cas, Tchernobyl, Chlrodécone, territoires, patrimoine commun, facilitation stratégique, co-action.

Un ouvrage collectif écrit par une communauté de facilitateurs stratégiques, auquel j’ai contribué pour le chapitre consacré à notre intervention en Martinique sur le sujet de la qualité de vie en territoire pollué par la chlordécone.

LA FACILITATION STRATÉGIQUE AU SERVICE D’UNE GESTION MULTI-ACTEURS ET MULTI-NIVEAUX DE LA QUALITÉ DES SOLS

Résumé : La complexité du « vivant » (agriculture, biodiversité, eau…), à laquelle les acteurs publics comme privés sont aujourd’hui confrontés, pose des questions quant à sa prise en charge, à sa « gestion ». Les innombrables interactions entre les réalités du vivant et les multiples acteurs concernés (citoyens, État, collectivités territoriales, associations…), et ce à différents niveaux du local au global, amènent à se demander : comment développer une prise en charge efficace du vivant, que ce soit pour développer des projets ou résoudre des problèmes ? Autrement dit, comment articuler les enjeux, intérêts, visions des différents acteurs dans l’action ? S’appuyant sur l’étude de différents cas, dont en particulier le cas d’un projet axé sur la gestion durable des sols (projet SAS-STRAT), une démarche doctorale de recherche-action cherche à dégager en quoi « la facilitation stratégique » ouvre des perspectives pour répondre à cette question, en se démarquant d’autres approches participatives.

Mots-clés : qualité des sols, patrimoine, gestion multi-acteurs et multi-niveaux, facilitation stratégique, concertation.

Cet article a été rédigé en complément d’une communication orale faite au 50e colloque de l’ASRDLF (Association de Science Régionale de Langue Française), en juillet 2013.

OUVRAGE : L’ENVIRONNEMENT EN MAL DE GESTION ; LES APPORTS D’UNE PERSPECTIVE SITUATIONNELLE (Presses Universitaires du Septentrion)

Résumé : Gérer l’environnement… un tel projet peut sembler bien ambitieux, voire illusoire, au regard de la diversité, de l’ampleur et de la complexité des enjeux. Il s’agit pourtant d’un défi incontournable. Pour le relever, il est indispensable de comprendre finement les liens qui se tissent, au sein des territoires, entre les multiples objets d’environnement « en mal de gestion » et les acteurs concernés à un titre ou à un autre par leur devenir. C’est ce à quoi contribue cet ouvrage. A l’aide du concept de situation de gestion environnementale, il propose un éclairage original et pluridisciplinaire sur une variété de problématiques. Il y est question aussi bien de l’eau que de la faune sauvage, des sols, du vent, de la forêt, des espèces invasives… Pour analyser ces situations, l’ouvrage aborde successivement les questions de territoires et de temporalités, de conflictualité, d’outillage gestionnaire et de qualification technique des « états d’environnement ».

Mots-clés : environnement, Jacques Girin, territoires, sciences de gestion, milieux naturels, co-action.

Un ouvrage collectif de chercheurs en environnement et sciences de gestion, auquel j’ai contribué avec Laurent Trognon pour le chapitre « Facilitation stratégique en situation de gestion environnementale. Quelques enseignements ».

0

2 commentaires

  1. […] DÉCOUVREZ ÉGALEMENT MES TRAVAUX DE THÈSE… … AINSI QUE MES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES […]

  2. […] Télécharger ÉGALEMENT DES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES […]

Votre commentaire ici :

Je souhaite être prévenu.e de chaque nouvelle publication, et recevoir en cadeau :
- le jeu de cartes de la Révolution Relationnelle
- l'atelier "(Re)donner du sens à son activité professionnelle"