L’écoute doit-elle rester une affaire de spécialistes ?

Ce dont notre monde a le plus besoin, c’est d’attention

Trop de peines, de souffrances et de catastrophes s’accumulent du fait de l’ignorance, et pire : de l’indifférence. C’est bien ce qu’expriment des mouvements comme celui des gilets jaunes ; c’est ce qu’expriment les professionnels de nombreux secteurs d’activités, les agriculteurs par exemple ; c’est ce qu’expriment les associations environnementales et de bien-être animal vis-à-vis des animaux et de la biodiversité…

Leur première revendication n’est pas économique ni même démocratique, elle est d’être écoutés et entendus dans leurs préoccupations.

« Écoutez-nous, écoutez-nous vraiment, venez vivre ce que nous vivons, venez prêter attention sincèrement à notre condition », voilà ce que ces personnes disent.

Or, aujourd’hui, l’écoute – au sens de l’ « attention portée à » – l’écoute active et empathique est affaire de spécialistes

Les psychologues et les psychiatres écoutent ceux qui vont mal ; des associations dédiées écoutent ceux qui se sentent seuls et / ou désespérés ; les scientifiques écoutent des parties bien précises du monde – et avec les lunettes de la science : les botanistes écoutent les plantes pousser, les entomologistes écoutent les insectes bourdonner, les hydrologues écoutent l’eau couler, les géologues écoutent les roches se faire et se défaire… ; les traders écoutent les marchés financiers… et les politiques sont davantage formés à être des orateurs que des écoutants.

De la même façon que lire, écrire et compter sont des compétences qu’il est bon et utile que chacun possède, et ce même s’il ne se destine pas aux rares métiers dont elles sont spécifiques (respectivement conteur/conteuse, écrivain/écrivaine, comptable), écouter, avec ce que cela implique en termes de posture, pourrait constituer une compétence de base maîtrisée par chacun d’entre nous.

2+

Je souhaite être prévenu.e de chaque nouvelle publication, et recevoir en cadeau :
- le jeu de cartes de la Révolution Relationnelle
- l'atelier "(Re)donner du sens à son activité professionnelle"